Pourquoi méditer au quotidien peut changer votre vie ?

février 10, 2021


La méditation, vous connaissez ? Une méthode bien-être un peu perchée ou une pratique qui fait vraiment des merveilles ?

La méditation fait de plus en plus parler d’elle et a de plus en plus d’adeptes.

Mais pourquoi méditer ? En quoi ça consiste ? A quoi ça sert ? Quelles sont les bénéfices de la pratique ? Comment s’y mettre et surtout pourquoi méditer quotidiennement est parfois difficile à mettre en place ?Pourquoi méditer au quotidien peut changer votre vie

Personnellement, il m’a fallu du temps pour mettre en place une pratique régulière et en constater les bénéfices. Aujourd’hui, je suis convaincue des bienfaits de la méditation et je pense qu’une pratique régulière, d’une manière ou d’une autre, serait profitable à la plupart d’entre nous.

Le but de cet article n’est absolument pas de faire du prosélytisme !

L’idée est plutôt de déconstruire les idées reçues et les clichés que nous sommes beaucoup à avoir sur la méditation en occident. Je voudrais vous en parlez comme j’en parlerai à mes ami.e.s, concrètement, simplement et sans considérations spirituelles.

Alors, si vous êtes curieux.ses, que vous en avez entendu parler sans vraiment savoir de quoi il s’agit et que vous avez envie d’en savoir plus, cet article est fait pour vous !  

 

Pour commencer, c’est quoi la méditation ?

La pratique de la méditation consiste simplement à se poser avec soi-même. L’idée est de rechercher un moment de calme, de se donner une intention et d’essayer de soutenir cette intention pendant la durée de l’exercice.

L’intention peut être de se concentrer sur sa respiration, sur ses sensations, sur les bruits autour de soi, de rester concentré.e sur un point en particulier…

Il existe en fait de nombreuses définitions de la méditation, selon la méthode utilisée et les différentes approches. Mais l’essence du processus réside dans ce temps accordé à porter son attention sur soi-même.

La méditation est un art ancestral, qui comporte une origine religieuse. Pourtant, la version « occidentalisée » de la pratique méditative n’est pas réservée aux yogis et aux bouddhistes, mais peut bien s’adresser à tout le monde.

Pour ma part, j’ai longtemps cru que la méditation consistait à essayer de « faire le vide » dans son esprit. Ce qui est en fait pratiquement impossible… J’étais donc frustrée de ne pas y parvenir et je m’étais dit que ce n’était simplement pas fait pour moi.

Alors qu’en fait, il ne s’agit pas de faire le vide mais d’essayer de se concentrer sur quelque chose en particulier. On peut laisser les pensées aller et venir, en les observant avec bienveillance, sans essayer de les contrôler ou d’y répondre.

Les effets recherchés :

  • Faire redescendre l’agitation qu’on a dans notre esprit
  • Placer notre esprit, notre attention sur le moment présent

Pourquoi méditer : apprendre à être dans le moment présent

La seule chose qui existe, c’est l’instant présent.

Prenez quelques minutes pour réfléchir aux types de pensées que vous avez en tête…

Vous vous rendrez compte que nous passons la plupart de notre temps mental soit dans le passé, soit dans le futur.

Dans le passé :

  • Se remémorer des souvenirs
  • Revivre des conversations, des situations
  • Se repasser en continue le cours de nos journées à coup de « je n’aurais pas dû dire ça », « si seulement j’avais fait ça »…

Dans le futur :

  • Se projeter dans des situations à venir,
  • Imaginer des scénarios futurs,
  • Planifier, organiser,
  • S’inquiéter pour tout ce qui pourrait potentiellement mal se passer…

En faisant cela, on passe à côté du moment présent, du ici et du maintenant.

Le présent est réduit à une sorte d’étape intermédiaire entre le « avant » et le « plus tard ».

Alors que, si on y réfléchi bien, le moment présent est en fait la seule chose que nous avons réellement, la seule chose qui existe vraiment.

Le reste n’existe que dans nos têtes, sous forme de projections, qui ne sont pas réelles.

  • Le passé = les souvenirs que nous avons, mais en fait cela n’existe déjà plus.
  • Le futur = les projections mentales que nous faisons sur des situations qui existeront peut-être, mais peut-être pas…

La première fois que j’ai pris conscience de cette réalité, en lisant le livre « Le pouvoir du moment présent » de E. Tolle*  j’ai trouvé ça vertigineux et un peu flippant !

Prendre un moment dans sa journée pour apprécier le moment présent, je trouve que c’est déjà un bénéfice en soi.

Faire une pause sans distractions, ralentir le rythme, se consacrer quelques minutes à soi et à l’instant présent offre une possibilité de transformation extraordinaire.

 

Les bénéfices de la méditation

Les bienfaits de la pratique méditative sur la santé ont été démontrés par des centaines d’études scientifiques. Les effets positifs sont quantifiables et mesurables d’un point de vue médical.

Voici une étude qui rassemble pas moins de 76 bénéfices de la méditation médicalement prouvés. L’étude étant en anglais, je vous propose un résumé en image des effets démontrés :

Pourquoi méditer : les bénéfices de la méditation sur la santé

 

Pourquoi méditer change la vie ?

Parce que cette pratique permet de prendre conscience de son paysage intérieur. Puis de conserver, en dehors du temps de la méditation cette faculté à se positionner en observateur de nos propres pensées et de notre météo intérieure.

Je m’explique :

Notre esprit est constitué à la fois de nos pensées et de notre conscience. Au quotidien pensées et conscience sont pratiquement indissociables.

Méditer revient à essayer de les séparer petit à petit.

L’objectif c’est que notre conscience puisse observer nos pensées. Cela permet de se rendre compte que nous ne sommes pas nos pensées. Elles font partie de nous, mais nous existons au-delà d’elles. Notre conscience existe séparément de nos pensées.

La méditation est une sorte de gymnastique de l’esprit. On se muscle pour réussir à détacher nos pensées et notre conscience. Plus on pratique plus le muscle se développe et se fortifie.

Ainsi, au fur et à mesure de la pratique, ce détachement devient accessible sans effort particulier, en dehors des moments de méditation. Il nous est alors possible d’accéder à ce niveau d’observateur dans notre quotidien ; au travail, dans nos relations avec les autres, avec nos enfants…

Je constate l’acquisition de cette compétence dans mon quotidien de maman. Mes filles, aussi adorables soient-elles, ont parfois une capacité extraordinaire à me pousser dans mes retranchements ! Dans ces moments-là, j’essaie d’observer mes pensées pour ne pas me laisser déborder par un flot de pensées négatives et désagréables

Pleine conscience
Crédit photo : Lesly Juares – Unsplash

Alors convaincu ? Vous avez envie d’essayer ?

 

Comment méditer : quelques pistes pour commencer

La méditation est accessible à tous !

Il suffit d’avoir un cerveau (et de ne pas être dans le coma, ce qui est donc votre cas si vous me lisez 😊).

En pratique, les méthodes et les approches peuvent varier.

Cependant, pour commencer, vous pouvez simplement prendre quelques minutes pour vous, vous concentrer sur vous-même et contempler votre paysage mental. Essayez de soutenir votre attention et observer votre intériorité, sans jugement, avec calme et bienveillance.

 

Quel matériel pour méditer ?

Vous n’avez besoin de rien, aucun matériel n’est requis !

Mais on peut parfois se sentir un peu bête et un peu perdu.e, assis seul.e sur son canapé sans « rien faire »…

Il existe énormément de ressources gratuites sur internet, sur youtube notamment. J’aime beaucoup cette vidéo de méditation guidée par exemple, elle est bien faite pour les débutant, ou celle là.

Les applications mobiles payantes

Mes applications de méditation préférées sont Petit Bambou et Namatata

Petit Bambou propose un programme de découverte gratuit.
Avec Namatata vous avez la possibilité de découvrir l’application gratuitement pendant 7 jours. Dans les deux cas, cela peut être un excellent moyen de s’initier à la pratique.

Personnellement, je me suis abonnée à Namatata. J’aime leurs parcours de méditation par thèmes.
Le programme de méditation autour de la confiance en soi m’a aidé à faire grandir cette compétence. Il y a aussi un ensemble de séances autour de la parentalité vraiment top !

L’abonnement coûte autour de 6 €/mois pour Namatata contre 7 €/mois pour Petit Bambou.

Les deux applications sont très bien faites. N’hésitez pas à les tester pour voir celle qui vous correspond le mieux.

Pourquoi payer quand Internet regorge de méditations gratuites ?

Le fait de prendre un abonnement payant me motive à être régulière dans ma pratique.

Je paye donc je fais ma petite séance quotidienne. Je n’avais pas du tout cette régularité quand je n’utilisais que des contenus gratuits, mais c’est un choix très personnel.

Vous pouvez tout à fait être guidé.e dans votre pratique sans dépenser d’argent, grâce aux contenus en ligne.

Autre astuce : vous pouvez enregistrer votre propre séance de méditation.
Pour cela, il vous suffit d’avoir un dictaphone (en général, les smartphones en sont équipés) et d’enregistrer votre voix. Cela vous permettra de vous construire des séances 100% sur mesure.

J’avais testé ça quand j’étais enceinte, pour ma préparation à l’accouchement. J’avais apprécié de pouvoir inclure ce que je voulais dans ma séance, même si au début le son de ma propre voix me déroutait un peu…

 

Nos résistances face à la méditation

Pourquoi méditer régulièrement est une habitude difficile à mettre en place ?

10 ans…

C’est le temps qu’il m’a fallu entre le moment où j’ai fait ma première séance de méditation et le moment où j’ai adopté la pratique avec régularité…

La méditation faisait partie de mes bonnes résolutions presque tous les ans, mais sans succès (j’aborde d’ailleurs les difficultés à tenir ses bonnes résolutions par ici).

Ce qui m’a permis de m’y mettre régulièrement, c’est ma deuxième grossesse.

À l’époque, je travaillais en tant que cadre et ma fille ainée n’avait même pas 2 ans.  J’étais tellement prise dans mon quotidien que je n’avais pas l’impression de vivre pleinement cette deuxième grossesse. Puis je suis tombée par hasard sur ce livre « Méditer en attendant Bébé »*
Ça m’a tout de suite motivée à prendre quelques minutes par jour pour essayer de me recentrer sur ma grossesse et sur mon enfant à venir. J’y ai pris goût, j’ai compris pourquoi méditer pouvait m’apporter beaucoup. J’ai constaté les bénéfices sur mon bien-être général, sur ma connexion avec moi-même et mon bébé. Depuis je suis beaucoup plus régulière dans ma pratique. Je ne médite pas quotidiennement, mais presque.

femme enceinte méditation pourquoi méditer

étant donné le temps dont j’ai eu besoin pour m’y mettre concrètement, pour trouver ces 5 à 10 minutes par jour pour me poser tranquillement avec moi-même, je comprends que la résistance face à la pratique de la méditation puisse être importante.

 

Qu’est-ce qui nous bloque ?

 

Nos rythmes de vie effrénés

Nos vies très (trop ?) occupées, nos multiples responsabilités, nos to-do lists interminables, nos amis et familles qui nous sollicitent… Au milieu de tout cela, parvenir à s’octroyer quelques minutes pour soi peut sembler mission impossible.

Et pourtant, c’est justement quand notre vie nous parait trop remplie que la méditation nous est le plus bénéfique !

Faire pause, calmer la frénésie du quotidien est un excellent moyen de sortir la tête de l’eau et se recentrer sur l’essentiel, sur ce qui compte vraiment pour nous.

Si j’ai une journée chargée et que je suis tentée de zapper ma méditation, je me rends compte que c’est justement là que ces quelques minutes me sont le plus profitables.
Elles me permettent de faire redescendre la pression, de m’apporter de la clarté pour pouvoir faire le tri entre ce qui est vraiment important et ce qui l’est moins, et pouvoir prioriser ma journée en fonction…

Le côté mystérieux et spirituel de la méditation

Personnellement, c’est ce qui m’a bloqué au début. J’avais l’impression que la méditation était une pratique religieuse et je redoutais une forme d’endoctrinement.

J’ai un esprit scientifique et je me méfiais de cette pratique inhabituelle et peu connue. Mais comme je suis curieuse, je me suis dit que la meilleure façon de comprendre la méditation et ses bienfaits, c’était d’en faire l’expérience par moi-même.

Et non, la méditation n’est pas une religion !

Les traditions de méditation orientales ont effectivement été développées dans des contextes religieux. La méditation à l’occidentale peut cependant être pratiquée indépendamment de toute considération religieuse et spirituelle. A l’inverse, méditer ne va pas à l’encontre des pratiques religieuses, du moins à ma connaissance.

La peur de ce que la méditation pourrait révéler de nous…

Méditer c’est allumer la lumière dans son esprit, comme on allumerait la lumière dans sa maison… Et on peut avoir peur de ce que cette lumière va révéler…

Des pensées sombres et terribles ?
Un incroyable Bazard ?
Ou au contraire un vide intérieur ?

Rassurez-vous, vous ne trouverez pas du vide, ce n’est pas possible.

Allumer la lumière et regarder en face ce qu’on pourra trouver est à mon avis tout à fait bénéfique pour notre évolution personnelle.

Si votre maison est en désordre, le fait d’allumer la lumière ou de la laisser éteinte n’y changera rien. Pourtant, c’est seulement avec la lumière allumée, que vous pouvez commencer à ranger !

maison éclairée ciel étoilé
Crédit photo : Jake Hinds – Unsplash

A présent, je vous invite à vous poser la question de votre rapport avec la méditation.

Si vous pratiquez déjà, est-ce que votre pratique vous satisfait ? Avez-vous des difficultés à pratiquer de façon régulière ? Avez-vous le sentiment de progresser ou au contraire de stagner ? Est-ce que vous constatez des bénéfices ?

Si vous ne pratiquez pas, est-ce que vous en avez envie ? Allez-vous essayé ? Qu’est-ce qui vous en a empêché jusqu’ici ? A quel moment de votre journée, ou semaine, pourriez-vous prendre ces quelques minutes pour vous-même ?

Dites-moi tout dans les commentaires !

 

* Les liens sont des liens affiliés.
Si vous cliquez sur ces liens pour acheter les livres, je percevrais une petite commission. Le prix du livre restera le même pour vous !

PS : avant de vous lancer...

Si vous avez un historique de troubles psychiques, suspectés ou diagnostiqués, il est préférable de vous faire accompagner par un professionnel qui maîtrise la méditation. Il sera en mesure de s’assurer que la pratique ne risque pas d’aggraver les difficultés que vous pourriez rencontrer.

Un peu comme pour une pratique sportive. Si vous avez des problèmes de santé, il vaut mieux demander l’avis de votre médecin avant de vous mettre à la course à pied 3 fois par semaine !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse e-mail ne sera publiée, les champs obligatoires sont marqués par *

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Ne manquez pas les nouveaux articles !

 Inscrivez-vous pour recevoir les nouveautés du blog chaque semaine et des conseils exclusifs par mail !